Pour qu’un climatiseur opère, il est muni d’un compresseur qui, en passant de l’état liquide à l’état gazeux, transfère l’énergie frigorifique et calorifique.

La climatisation réversible est un système complexe qui vous apporte autant de chaleur qu’il peut vous rafraîchir. Ce système économique vous permet de profiter de la douceur de votre foyer quel que soit le temps qu’il fait dehors!

Le fonctionnement de la climatisation réversible

Dans la climatisation réversible, il suffit d’inverser le cycle du fluide de refroidissement. Pour simplifier le système, on peut dire que les calories de l’air extérieur sont puisées puis transformées en air chaud par l’appareil placé dans votre habitation . Il est ensuite envoyé à l’intérieur de la maison par l’intermédiaire des blocs fixés à l’intérieur.

Ce double emploi permet un gain de place puisqu’un seul appareil suffit pour deux fonctionnalités. Très efficace, il permet également des économies de consommation sur le long terme.

Les différents types de climatisation réversible

Les climatiseurs réversibles ou split, sont constitués généralement de deux parties, fixées au mur au sein de l’habitation et au dehors du logement.
Il existe également des climatiseurs multi-split qui se compose d’un bloc extérieur raccordé à plusieurs appareils intérieurs, disséminés dans les pièces que vous aurez choisi à cet effet.

Critères de choix de la climatisation réversible

Pour vous guider dans le choix exponentiel du marché, vous vous arrêterez sur trois références :

  • le COP (coefficient de performance en mode chauffage) : c’est le rapport entre l’énergie rendue et l’énergie utilisée concernant le chauffage.
  • l’EER : c’est la performance du climatiseur lorsqu’il refroidit l’air.
  • l’Inverter : c’est le fonctionnement qui évite les variations de température et aide à la modération de la dépense énergétique.

les-differentes-possibilites-de-climatisation-reversible

Climatisation réversible et pompe à chaleur

Attention à ne pas mélanger ces deux systèmes de climatisation complexes mais aux fonctionnalités différentes. Le premier est moins efficace et a des difficultés à être fonctionnel par grand froid, mais il est moins cher, entre 500 et 2 000 €, et peut s’installer plus facilement.

Une pompe à chaleur est un appareil bien plus complexe à installer et beaucoup plus cher , de 6 000 à 9 000 €, et elle s’applique au logement tout entier.