Depuis l’arrêté du 29 août 2008, l’organisme Qualiclimafroid délivre des certificats de capacité. Ainsi, les professionnels qui installent et contrôlent les systèmes de climatisation doivent être titulaires de ce certificat attestant qu’ils ont suivis une formation et sont compétents.

L’étiquette énergie des systèmes de climatisation

Comme avant tout achat d’électroménager, vous regarderez les étiquettes concernant les normes et critères énergétiques, afin de trouver l’appareil le plus fiable, performant et économe possible.

L’étiquette énergie est née suite à la directive européenne 2002/31/CE, entrée en vigueur en 2004, selon laquelle les constructeurs notent sur les climatiseurs domestiques le niveau de consommation électrique de leurs produits. On peut y retrouver les références de l’appareil, le type de modèle et le fabricant. Viennent ensuite les flèches de couleur, notant la qualité de consommation de A à G, donnant des renseignements sur la consommation, l’efficacité et l’énergie utilisée par les climatiseurs. L’étiquette indique ainsi la consommation annuelle en mode refroidissement, la puissance frigorifique, et en mode chauffage … Enfin, vous trouverez des indications sur le niveau sonore de bonne ou de moins bonne qualité.

 La certification des climatiseurs

On pourra retrouver sur les étiquettes des appareils concernés, deux coefficients, très importants pour quantifier les capacités de l’appareil.

L’EER vous indique la qualité de l’appareil quant à la comparaison entre ce qu’il consomme et la puissance de réfrigération produite. Cette unité de mesure, pour être correcte une fois en marche, doit être plus haute que 3,2.

De la même façon, le COP indique l’efficacité de l’apport de chaleur donné par l’appareil. Faites le bon choix en préférant les systèmes dont cet indicateur est supérieur à 3,6.

Enfin, EuroventNF ou encore Promotelec sont des labels et certifications de votre climatiseur.

Une inspection obligatoire pour toute climatisation

Le décret de mars 2010 rend obligatoire, tous les cinq ans, l’inspection de tout appareil de climatisation. Elle s’effectue au moins une fois tous les cinq ans sauf si vous venez d’acheter votre appareil, cas dans lequel un contrôle devra être effectué avant la fin de l’année civile.

La personne chargée de l’inspection, différente de votre professionnel attitré, doit bénéficier d’une certification d’un organisme accrédité. Enfin, ce contrôleur vous fera parvenir un compte rendu, que vous devez garder pendant dix ans.